La Skyrhune by Michel « Euskal »!!

Allez je me lance!
C’est l’histoire d’un mec qui n’a pas de chance au jeu ( en même temps qui ne tente jamais sa chance ) et qui s’inscrit a une course par tirage au sort, La Skyrhune.
Et qui est dans la liste des coureurs acceptés?
C’est l’histoire d’un mec qui se blesse début juillet,un début d’aponévrose et qui , crétin, insiste en faisant 2 trails , dont un de vraie montagne fin juillet et début Aout et qui a mal a ne plus pouvoir poser le pied par terre tout le mois d’Aout. Qui compense en faisant des grosses sorties vélo, mais qui a mal. Aout passe, toujours mal! Septembre arrive, à force de massage balle de tennis, Arnica, Semelles ortho changées, bin ça commence à revenir, toujours pas de runs mais beaucoup moins de douleurs, juste au démarrage donc beaucoup d’assouplissement du pied!
Le jour arrive tout doucement, direction le Pays basque. Pour ceux qui ne connaissent pas. Sachez que :
– Les chevaux basques sont petits… C’est pas une hallucination ni le début de l’hypo! Ce sont juste des Pottoks qui sont proportionnels à la hauteur de leurs montagnes ( a ma grandeur aussi.
– Si vous voyez des mecs qui tirent la même corde! C’est pas une hallucination !!! C’est juste qu’ils font de la « Force Basque » !
Pensez y quand vous en verrez promener leurs pneus de tracteurs dans les rues!
– Quand vous serez au ravito… quand un basque vous parle, ne pensez pas que vous avez un problème d’audition et que vous êtes au bord de l’hypoglycémie. C’est juste qu’ils mettent 8 « rrrr » à chaque mot!
Le départ est donné à 14h sur la place d’Ascain, sous une grosse chaleur. Les organisateurs ont la bonne idée de faire le décompte en Basque,  impeccable! Les organisateurs font le décompte avant le départ,  en BASQUE! Un gros moment de doute avec mes voisins… on comprend rien! Il démarre de 10 ou il démarre de 5 dans son décompte???
DEPART:
ça part comme des branques, y a un prix au 1er km, y a aussi un mur jusqu’au 1er km, en fait le mur il va jusqu’à une entrée de carrière, KM 2, petite portion de plat, encore heureux que j’ai pas pris mon cardio, il me dirait  » tu es mort, arrête de suite! »
Et ça remonte, le passage au premier sommet de la course le MIRAMAR : Il y a une foule importante. J’en ai des frissons. Les gens nous reconnaissent et nous encouragent comme jamais…..les dossards avec nos noms, j’adore!
Je suis porté par le son des « Aupa, Aupa, Bonnemaison! », c’est kiffant!
Juste après ce passage au sommet on enchaîne directement sur une descente bien raide et technique et je peux enfin faire redescendre le cardio. Et on en a fait que 5, des kms.
KM 5 a KM 9 du plat, lol, par rapport au reste.
Je retrouve mon rythme mieux que tortue mais pas bien vite, la surprise c’est pas de douleur!!!!!!!
KM9, ravito, 2mn pour faire redescendre encore un peu le cardio, sans cardio à la sensation, en sortant du ravito une grosse patate, un mur, pour redescendre quasiment un toboggan, autant dire que le cardio est reparti mais le Gros morceau arrive, La Rhune!
Pendant 2km on va prendre 700 m de dénivelé!
ça pique! Le soleil tape.
On marche tous courbés en file indienne. Parfois y’en a qui ont du jus et qui relance pour gratter une place ou 2.
Mais putain c’est raide et « chuis » explosé.
Le public est toujours énorme! Ça motive!
KM14 : On arrive au sommet de la RHUNE.
C’est ambiance « Tour de France ». Du grand n’importe quoi! j’entends que l’on m’encourage par mon nom, »Aupa Aupa Bonnemaison », les cloches , les cornes, les gens qui hurlent, qui vous tapent dans le dos.
Je suis dans le dur, on me pousse, on m’encourage comme jamais.
J’ADORE!! Et ça redescend, technique, cailloux, dévers. Je passe deux ou trois fois juste à côté de la chute, mais non c’est pas le jour!!!!! Petit replat avant d’entamer un dernier coup de cul pour filer vers l’arrivée et ça descend!!!!! Je laisse les jambes faire, pas le cerveau pour réfléchir. Dernier ravito les bénévoles sont déguisés, chants basques, on continue de descendre, spectateurs sur le bord du chemin.
2km encore, que du goudron et ça descend!
YES je me dis! Erreur, le mur de la montée se transforme en toboggan en descente et là ça tape, y a des graviers sur le goudron, je sens plus trop mes cuisses, je descends sur les freins , plus trop lucide et pas envie de laisser des traces sur le goudron a 1.5 km de l’arrivée, je passe la ligne en 3h19.59! 6ème V2, pour une reprise!!!!!
Un grand merci aux centaines de spectateurs massés sur le parcours.  J’ai eu des frissons avec vos encouragements !!
Je reviendrais courir dans vos montagnes…..c’est déjà planifié!!!!
#skyrhune
#mulebar
Mulebar-gamme

Sur Fanfan

Laisser un commentaire